La Certification foncière, piloté par le logiciel FIPLOF est opérationnel dans la Zone Nord de Madagascar.

le logiciel de gestion de fiscalité foncière FIPLOF a été mise en route pour les régions Boeny, Betsiboka, Sofia et Diana, hier à Mahajanga. 80 communes des régions Boeny, Betsiboka, Sofia et Diana bénéficieront de 210 000 certificats fonciers d’ici à décembre 2023, grâce à l’utilisation du FIPLOF. Ce logiciel a été remis officiellement hier au siège du CEIR CASEF Boeny à Mahajanga.

 

La certification foncière massive dans tout Madagascar

La certification foncière massive se poursuit dans les différentes régions de la Grande île. Dans le Nord, l’opération de sécurisation pourra être accélérée selon le projet CASEF (Croissance Agricole et Sécurisation Foncière). Pour les responsables de ce projet, l’objectif est de faciliter l’accès aux terres pour favoriser les activités productives et les investissements. Cette semaine, ce sont les quatre régions du nord du pays, notamment les régions Boeny, Betsiboka, Sofia et Diana qui bénéficient du FIPLOF qui est un logiciel de gestion de la fiscalité foncière lié au PLOF (Plan local d’occupation foncière), conçu en collaboration avec le MATSF (Ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Sécurisation Foncière).

Selon le CASEF (Croissance Agricole et Sécurisation Foncière), cet outil va permettre de produire 210 000 certificats fonciers qui vont couvrir 80 communes dans les 4 régions, jusqu’en décembre 2023. « Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’OCFM (Opération de certification foncière massive) par le CASEF dans cette partie de Madagascar », a indiqué Tsaroana Rakotoniary, directeur de la Réforme et de la Modernisation Foncière, lors de la remise officiel du logiciel FIPLOF à Mahajanga.

 Certification foncière par le logiciel FIPLOF

Performance au niveau de la certification foncière

Désormais, la gestion du PLOF dans le nord se fait avec le FIPLOF. Selon les promoteurs de l’outil, une amélioration a été apportée sur le logiciel qui utilise aujourd’hui le QR code pour accélérer les tâches. Les utilisateurs du logiciel peuvent également travailler en réseau avec une synchronisation en temps réel.

D’autres améliorations ont été apportées, pour accroître sa performance, selon les responsables du projet. Ces améliorations se poursuivent et sont discutées durant un atelier de travail qui se déroule durant cette semaine à Mahajanga. « À compter d’aujourd’hui, tous les PLOF (Plan local d’occupation foncière) et certificats fonciers utilisés à Madagascar doivent se référer au FIPLOF. Les différentes parties prenantes doivent contribuer aux efforts entrepris pour améliorer notre secteur foncier. La mise à disposition de tablettes aux acteurs concernés est en vue pour permettre l’utilisation de signatures électroniques, l’archivage des pièces d’identité et l’utilisation du SIF (Système d’information foncière) », ont indiqué les participants à l’atelier de travail. Ceux-ci sont constitués, entre autres par les représentants du CASEF, de la DRMF (Direction de la Réforme et de la Modernisation Foncière), de la DSFD (Direction des Services Fonciers Décentralisés), etc.

Bref, les changements au niveau de l’Administration foncière s’accélèrent et devraient aboutir à la sécurisation des terrains pour le peuple malgache, même dans les zones enclavées.

Antsa R. Midi Madagasikara du 11/8/2022
Midi Madagasikara

Pin It